window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-10249691-23'); class="post-template-default single single-post postid-5439 single-format-standard custom-background wp-custom-logo">

12 recettes à base de pain et de tomates, simples et délicieuses

Dans domaine nous nous sentons comme recettes fraîches, facile à préparer et qui ne nécessitent éventuellement pas d’allumer le four. Certains ingrédients de saison viennent à notre aide qui, grâce à leur saveur et leur parfum, peuvent transformer rapidement n’importe quel plat. Parmi ceux-ci, le roi de l’été est définitivement le tomate. Il peut donner un nouveau visage et goût à une simple mozzarella ou… à une tranche de pain. Même s’il est périmé. Découvrons ensemble les meilleures recettes à base de pain et tomate en Italie et au-delà.

  1. Bruschetta. C’est certainement la première recette qui vous est venue à l’esprit et c’est un classique intemporel, apprécié dans le monde entier. Les vitre grillé est enduit d’une gousse d’ail et recouvert d’un en dés de tomates mûrs, simplement assaisonnés d’huile d’olive extra vierge et d’une pincée de sel. Le pain fait maison est strictement utilisé pour la bruschetta romaine, tandis que la bruschetta sicilienne comprend généralement l’ajout d’aubergines cuites au four et de ricotta au lait de brebis. Vous pouvez aussi varier la recette classique en cuisinant des tomates confites ou grillées.
  2. Pain à la tomate. Il s’agit d’une recette traditionnelle catalane dont les premières traces remontent à 1884. Compte tenu de sa simplicité, il est souvent apprécié au petit-déjeuner ou au goûter, mais vous pouvez également le trouver sous forme de tapas. De quoi s’agit-il? d’un tranche de vitre (le plus répandu s’appelle pain de campagne), saupoudré de vendre et frotté avec un tomate mature. En particulier, la variété la plus populaire est celle appelée bouquet de tomates. Certains complètent le tout avec un filet d’huile d’olive extra vierge, mais les puristes n’apprécient pas cet ajout.
  3. Panzanella. Un autre grand Classique italien. La Toscane et le Région symbole de cette préparation à base de pain rassis humide, haché et assaisonné de tomates, concombres, oignon, huile, sel et vinaigre. Ce sont probablement les marins qui ont créé la recette simple de la panzanella avec les produits dont ils disposaient. Selon la région, le type de pain peut changer, du toscan non salé au casareccio romain. Dans Ligurie les anchois tandis que dans Sicile un produit local est valorisé, les tomates de Pachino Igp.
  4. Friselle. Le nom par lequel le vitre Croustillant à la base de ce plat. C’est un recette pauvre et ancienne, probablement déjà répandu sur les navires phéniciens qui naviguaient en Méditerranée. Sans surprise, ils sont encore aujourd’hui typiques du sud de l’Italie, en particulier des Pouilles, de la Calabre et de la Campanie. Habituellement, une fois mouillés, ils sont assaisonnés avec tomates vous couper en dés, huile, vendre e Origan mais il peut y avoir de nombreuses autres façons d’assaisonner la friselle. Par exemple, en Calabre, on ajoute de l’oignon de Tropea et une pincée de piment.
  5. Pappa al pomodoro. Retournons en Toscane pour une sorte de soupe froide dont l’origine est contestée par Sienne et Florence. Pour préparer la pappa al pomodoro, mélangez le pain (strictement toscan, non assaisonné et non salé) avec bouillon légume, tomates, huile ed extra vierge herbes aromatique (surtout le basilic). Après avoir parlé de soupe, ne pensez pas à une préparation de soupe car le pappa al pomodoro est tout simplement moelleux et est aussi excellent froid.
  6. Gaspacho. La soupe espagnole par excellence est un peu différente. Citant le gaspacho, cependant, nous continuons à parler de l’été puisqu’il doit être servi strictement froid. Après tout, c’est la saison des tomates les plus juteuses et les plus parfumées, également protagonistes de cette recette. Il provient deAndalousie, dans le sud de l’Espagne, et servi simplement en mélangeant le pain ramolli avec de l’eau, je tomates, la oignon, jeAil, les concombre, les poivron et un fil de le vinaigre. Dans d’autres régions d’Espagne et du Portugal, il existe différentes variantes, telles que learjamolho Portugais qui a une consistance plus ferme, semblable à la pappa al pomodoro toscane.
  7. Pétrole et gaz de tomate. Une autre recette portugaise intéressante. La préparation de base rappelle encore la pappa al pomodoro avec du pain trempé, haché et sauté avec de l’oignon et de l’ail sautés et des tomates mûres. La particularité est que d’autres ingrédients sont souvent ajoutés tels que morue salée, ce Ragoût, jeOeuf, la bifteck, la friture de poisson. Au Portugal, il est donc plus considéré comme un plat d’accompagnement qu’un plat unique.
  8. Ciaudella. C’est le chemin créé par paysans des Abruzzes pour récupérer le pain rassis. Cela rappelle beaucoup la panzella toscane, mais le pain reste moins moelleux. Cela ressemble plus à une salade où chaque ingrédient conserve sa forme et sa texture. Selon les spécialités locales, le pain change mais pour la tomate on a tendance à utiliser l’excellence régionale, la poire des Abruzzes, qui, entre autres, attend la reconnaissance IGP. Et, précisément parce que c’est une salade, ils ne peuvent pas manquer concombres (mieux si les tortarelli des Abruzzes), le oignon de printemps, les poivron C’est beaucoup basilic. Dans certaines familles, le céleri est également ajouté.
  9. Salade de pain. La version calabraise de la panzanella, une recette qui a pourtant sa propre identité et son propre nom. On parle en effet de « salade de pain ». Au pain rassis, en plus des tomates, de l’huile, du vinaigre et du basilic est ajouté oignon rossa de Tropea. Étant considéré comme une salade, il y a ceux qui enrichissent le tout avec du thon à l’huile, des œufs durs, des olives et peut-être une pincée de piment. Un repas riche et délicieux.
  10. Numérotation. C’était le plat typique de la paysans lucans, à préparer froide, mais aussi chaude, si savoureuse qu’elle est parvenue jusqu’à nos jours. A la base se trouve le Pain Igp Matera, qui peut être en forme de croissant ou grand et compact. Dans la version froide, on ajoute des tomates, des concombres et des poivrons, tandis que dans la version chaude, en plus des tomates omniprésentes, on retrouve de l’oignon, de la chicorée et un œuf. La version estivale est également répandue dans la province de Bari, dans les Pouilles, uniquement pour préparer la cialledda des Pouilles (ou « acquasale »), à la place du pain, les friselles sont souvent utilisées.
  11. Pain à la tomate. Comme son nom l’indique, nous parlons d’une recette très simple espagnole. Cela fait peut-être un peu penser à notre bruschetta ou à notre pa amb tomàquet catalan, mais la procédure change. Les tomates mûres et juteuses sont en effet râpées pour obtenir toute la pulpe et retirer la peau. Frotter l’ail sur les tranches de pain grillé. À l’aide d’une cuillère, recouvrir de pulpe de tomate et enfin servir avec beaucoup d’huile d’olive extra vierge et une pincée de sel.
  12. Tomates gratinées. Ce n’est pas exactement une recette estivale puisqu’il faut allumer le four, mais avec des tomates de saison c’est certainement mieux. LES tomates ils sont coupés en deux et évidés. Mélange séparément le vitre vicié râpé (ou chapelure toute prête) avec un peu d’ail émincé, du persil, de l’huile d’olive extra vierge et du sel. Incorporer la garniture et l’utiliser pour remplir les tomates. Verser un filet d’huile et cuire au four à température moyenne jusqu’à ce que la pulpe soit flétrie et que la garniture du pain soit dorée. En Romagne, les tomates gratinées (appelées gratè) accompagnent souvent la piadina et les viandes grillées, mais elles peuvent constituer un excellent accompagnement pour toutes vos recettes préférées. Non seulement cela, ils sont aussi bons froids.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *