window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-10249691-23'); class="post-template-default single single-post postid-8264 single-format-standard custom-background wp-custom-logo">

8 restaurants régionaux à essayer à Milan

Pas seulement Sushi, escalope e Gin tonic. Al gourmand désireux de déguster les plats typiques de chaque région sans se déplacer, Milan propose un large choix de restaurants régionaux. Un peu comme Mohammed, si ce n’est pas nous qui déambulons dans la botte à la recherche des plats les plus célèbres, ce sont les plats qui déménagent à Milan, une réalité qui accueille tout le monde avec une grande joie. Ici alors 8 restaurants où vous pourrez goûter la cuisine régionale italienne sans quitter Milan.

  1. Cave piémontaise – Piémont – Via Laghetto, 2. Situé entre par Larga ei Jardins de Guastallaavec de splendides intérieurs en bois et carreaux de ciment, il y a Cave piémontaise. Cave enviable (plus 500 références) avec un choix d’excellents vins naturels, une belle terrasse extérieure et d’excellentes viandes de consortiums piémontais et voilà, il ne manque que la Dora Riparia et elle semble être à Turin.
  2. U barba – Ligurie – Via Pier Candido Decembrio, 33. Au cas où le salle avec des tables en bois, la Vespetta hissée au mur et le terrain de boules au fond ne suffisaient pas, la cuisine de U barba contribue certainement à faire de ce lieu un joyau : un concentré de Tigullio e Météo à Lunigiana mis à jour au fil des saisons. Dans le menu focaccia, farinata, trofie, testaroli au pesto, cappon maigre, lapin à la ligurienne, tabourets et pizza.
  3. Refuge – Tyrol du Sud – Via Lomazzo, 67. Un morceau de cabine transporté à Milan directement de Alpes du Tyrol du Sud. Des portions généreuses pour une carte vaste, voire vaste : tirtlen, boulettes, légumes de seigle aux pommes et speck, spatzle, saucisse, tibia et truite ainsi qu’un large choix de spécialités à l’assiette telles que carne salada, speck et jambon en croûte. Mention spéciale pour moi gâteaux et la cave de viens e plaisanterle tout sur le thème du Trentin – Haut-Adige.
  4. Piano – Émilie-Romagne – Viale Piave, 5 et Via Eustachi, 25. Quelques idées claires : l’alimentation de ruedes petits prix et une foi inébranlable dans le duo plaisanter e anolini. Ce sont les piliers sur lesquels il repose Piano, un format qui allie l’un des piliers de la gastronomie émilienne au mythe de la Romagne. Entre les deux, des produits de qualité sélectionnés auprès de producteurs locaux, des jus de fruits et des bières.
  5. Grand-mère Maria – Latium –Via Macedonio Melloni. Pour le décrire en une phrase : les portions de grand-mère. Local inspiré de la taverne romaine et du parfum milanais, Grand-mère Marie propose tous les classiques de Cuisine romaine: daï artichauts frits à chicoréede la triade des premiers Romains au second basée sur agneau e coda alla vaccinara. Da bere, cave axée sur les producteurs deItalie centrale, vin de la maison e tueur de café.
  6. Dongiò – Calabre – Via Corio, 3. Au centre du tourbillon gastronomique de Porte romainel’une des certitudes gastronomiques milanaises épargnées depuis des années par l’évolution des modes et des marques est Dongiò. Peu attirante ni affriolante, sa franchise dans les manières et dans les plats suffit à satisfaire l’œil et surtout le palais : le La porte de Spilingail caciocavallo Silanoil capocollo, il pécorino de Crotone et le sardine épicée sont quelques-uns des ingrédients emblématiques, pour les autres vont s’asseoir à table.
  7. Basse Sardaigne – Sardaigne- Via Tagliamento, 11. Région de Lodi et entreprise familiale sont les points clés à garder à l’esprit lorsque vous venez à Basse Sardaigne. Deux frères sardes qui animent un lieu à l’ambiance simple et accueillante. Au menu, de la viande et du poisson toujours en portions abondantes, parmi lesquelles ils se distinguent fregola aux palourdes e Gnocchis sardes à la tomate. Ne le prenez pas pour un restaurant romantique.
  8. Giannino – Abbruzzes – Via Carlo Botta 11. Dal 1965un lieu qui a fait de l’hospitalité sa carte de visite : tables voisines, nappes à carreaux, familles et groupes d’amis qui se pressent chaque soir dans ce restaurant riche d’ambiance et de matière à côté Porte de Venise. Au mur le grand menu ardoise, parmi les plats spaghetti alla chitarra, slaps, sagne et surtout arrosticini, agneau et friture mixte. A boire, tous les plus typiques Vignes des Abruzzes dans la bouteille.