window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-10249691-23'); class="post-template-default single single-post postid-8109 single-format-standard custom-background wp-custom-logo">

Cuisine iranienne : 10 plats traditionnels iraniens à ne pas manquer

L’Iran, également connu sous le nom de Perse, est un pays d’Asie occidentale au Moyen-Orient, bordé par des pays tels que l’Irak, la Turquie, l’Azerbaïdjan, l’Arménie, la mer Caspienne, le Turkménistan, l’Afghanistan, le Pakistan, le golfe d’Oman et le golfe Persique.

L’Iran, le cinquième plus grand pays d’Asie, est connu pour être le berceau de l’une des premières civilisations du monde. Sa population est composée de diverses ethnies, y compris les Perses (qui se trouvent également être le plus grand groupe ethnique de la population iranienne), les Azerbaïdjanais, les Kurdes, les Gilakis, les Mazandaranis, les Lurs, les Arabes, les Talysh et les Baloch.

L’Iran a certainement une énorme influence des pays voisins et exerce à son tour une influence sur ses voisins en matière de nourriture. Une grande variété de groupes ethniques jouent également un rôle majeur dans la définition des principales spécialités iraniennes.

Plats iraniens les plus populaires

Tout au long de l’histoire de la cuisine iranienne, la composition des plats nationaux populaires a influencé et a été influencée par les pays et régions limitrophes. Il existe des similitudes très claires à tirer dans la cuisine caucasienne, la cuisine d’Asie centrale, la cuisine grecque, la cuisine levantine, la cuisine mésopotamienne, la cuisine russe, la cuisine turque, la cuisine indienne, la cuisine pakistanaise et bien d’autres.

De nombreux plats iraniens traditionnels se composent d’aliments de base tels que du riz avec de la viande, des légumes et des noix. Les fruits populaires dans la cuisine iranienne comprennent les prunes, les grenades, les coings, les pruneaux, les abricots et les raisins secs.

Alors sans plus tarder, voici quelques-uns des plats traditionnels iraniens incontournables ainsi que des recettes à essayer par vous-même.

Ghormeh Sabzi

Ghormeh Sabzi

Ghormeh Sabzi est un ragoût d’herbes préparé avec différentes herbes (qui comprennent principalement du persil haché, de la coriandre et de la ciboulette), des haricots rouges et de l’agneau. Il est souvent considéré comme le plat national de l’Iran.

Généralement servi avec du riz ou du pain lavash, le Ghormeh Sabzi peut être préparé de différentes manières. D’autres variantes de Ghormeh Sabzi utilisent des légumes verts tels que les poireaux, le chou frisé ou les épinards, qui contribuent à donner au plat sa couleur vert foncé et son goût riche.

Feuilleton

Feuilleton

Dizi, également connu sous le nom de « Abgoosht », est un ragoût iranien traditionnel préparé à base d’agneau et de pois chiches à base de tomate. Les autres ingrédients comprennent les haricots blancs, l’oignon, les pommes de terre, les tomates, le curcuma et le citron vert séché. Il est généralement consommé dans un plat en pierre appelé dizi, d’où le plat tire son nom.

Datant de centaines d’années, le dizi était traditionnellement servi dans les maisons de thé iraniennes. On dit que le dizi était à peu près suffisant pour que les travailleurs puissent subvenir à leurs besoins pendant une longue journée.

Ash Rechteh

Aush Reshteh

Ash Reshteh est une autre soupe traditionnelle préparée avec des pois chiches, des haricots, des nouilles et beaucoup d’herbes. Le plat est une sorte de cendre (soupe épaisse iranienne) contenant reshteh (nouilles fines) et kashk (un produit laitier, préparé avec du yaourt cuit ou séché).

Bien que Ash Reshteh soit un plat végétarien, de la viande peut également être ajoutée et les végétaliens peuvent profiter de cette délicatesse en excluant le kashk. Ash Reshteh est traditionnellement consommé lors d’occasions spéciales en Iran telles que Nowruz, Sizdah be-dar ou pendant l’hiver. Les nouilles utilisées dans Ash Reshteh étaient censées signifier la bonne fortune pour la nouvelle année.

Kabab Koobideh

Kabab Koobideh

Kabab Koobideh, également connu sous le nom de Kobida, est un kabab de viande préparé avec de l’agneau ou du bœuf haché, généralement mélangé avec du poivre moulu et des oignons hachés. Le mot « Koobideh » dérive du mot persan ce résumé qui signifie « claquer », en référence à la technique utilisée pour préparer la viande.

Cuit sur de larges brochettes plates, traditionnellement sur des charbons ardents, le kabab koobideh est généralement accompagné de chelow (riz blanc ordinaire iranien avec de l’huile, du sel et du safran), et des tomates et oignons grillés sont également servis à côté du plat.

Khoresht Gheymeh

Khoresht Gheimeh

Khoresht Gheymeh est un ragoût préparé à base de bœuf et de pois cassés. Le plat entier est cuit dans une base de tomate et généralement garni de pommes de terre frites et de citrons verts séchés et servi avec du riz blanc ou aromatique. Il est particulièrement courant au mois de Muharram (qui est considéré comme un mois sacré dans l’almanach iranien). Il est ensuite offert aux nécessiteux dans la rue.

Zereshk Polo Morgh

Zereshk Polo Morgh

Zereshk Polo Morgh est un plat de riz généralement préparé avec du safran, du curcuma et de l’épine-vinette, accompagné d’un ragoût de poulet et de tomates. Les barberries ajoutées sont de couleur rouge vif et de goût aigre, faisant de ce plat un mélange parfait de goût et d’esthétique.

Zereshk Polo, en anglais, se traduit par Riz à l’épine-vinette et Morgh signifie simplement poulet. Il est considéré comme un repas assez simple et régulier dans les ménages iraniens, mais il est également un aliment de base lors de nombreux événements spéciaux tels que les anniversaires, les mariages et même les funérailles et les services commémoratifs.

Fesenjan

Fesenjan

Le fesenjan est un type de ragoût iranien préparé avec des noix, de la pâte de grenade et de la viande de poulet ou de canard. Les autres ingrédients comprennent le curcuma, la cannelle et la noix de muscade. Fesenjan a une saveur sucrée-acidulée inhabituelle et est généralement accompagné de riz.

Inventée dans la région de Gilan près de la mer Caspienne, cette délicatesse persane est aujourd’hui souvent servie pendant les hivers et lors des cérémonies de mariage dans tout le pays.

Polo baghali

Polo baghali

Le baghali polo est un plat de riz préparé avec du safran, des fèves et de l’aneth vert. Généralement servi avec de l’agneau, le baghali polo est considéré comme l’un des plats de riz les plus célèbres du pays.

Baghali en anglais se traduit par fève et polo signifie pilaf (un style de riz cuit). Souvent servi comme plat principal, le polo Baghali est le plus apprécié en Iran au printemps.

Tahdig

Tahdig

Le tahdig est un plat de riz préparé avec du riz basmati, du ghee ou de l’huile et du sel. On peut aussi ajouter du curcuma et du safran pour une couleur agréable et pour plus de saveur.

Le sens du mot tahdig est le fond de la marmite, qui désigne la couche de riz dorée et croustillante présente au fond de la marmite. Généralement servi en accompagnement, Tahdig a également différentes variétés qui incluent du pain lavash, des tranches de pommes de terre ou du yaourt au fond du pot.

Faloodé

Faloodé

Faloode est un dessert iranien populaire préparé à l’aide de fines nouilles vermicelles combinées avec de l’eau de rose semi-congelée et du sirop de sucre.

On pense que le faloodeh a été inventé à Shiraz et est considéré comme l’une des principales variétés de sorbet au monde. Généralement servi avec du jus de citron vert frais saupoudré sur le dessus, des pistaches hachées ou du sirop de cerise douce, ce dessert est apprécié comme dessert d’été rafraîchissant.

Partager sur les réseaux sociaux :