Fruits tropicaux avec mousse au chocolat blanc et noix de coco | Desserts aux fruits

Temps de refroidissement: 30 minutes; Temps de détente: 4-6 heures ou toute la nuit

1. Pour la mousse, faire tremper la gélatine dans un bol d’eau froide pendant 5 minutes jusqu’à tendreté. Placer le chocolat dans un bol résistant à la chaleur. Mettre le lait de coco dans une casserole, porter à ébullition et verser sur le chocolat. Mélanger régulièrement jusqu’à ce que le chocolat ait fondu et qu’un mélange lisse se forme. Pressez l’excès d’eau de la gélatine, ajoutez au mélange de lait de coco chaud et mélangez jusqu’à ce que la gélatine soit complètement dissoute. Couvrir la surface d’une pellicule plastique et réserver pour refroidir à température ambiante.

2. Dans un autre bol, fouetter la crème jusqu’à l’obtention de pics moyens. Ne fouettez pas. Ajouter un tiers de la crème au mélange de noix de coco refroidi et mélanger. Pliez dans un autre tiers, puis pliez très doucement dans le dernier tiers. Verser dans un récipient, couvrir et réfrigérer pendant 4 à 6 heures ou, mieux encore, toute la nuit.

3. Pour la mie, placez la noix de coco desséchée dans une poêle, placez à feu moyen et mélangez constamment la noix de coco pendant 4 minutes, ou jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Laisser refroidir, puis ajouter le zeste de citron vert.

4. Pour le sirop, mélanger le gingembre, 250 ml d’eau, le sucre et la gousse de vanille et les graines dans une petite casserole et porter à ébullition. Baisser le feu à moyen et laisser mijoter pendant 15 minutes, ou jusqu’à ce qu’un sirop épais se forme. Retirer la gousse de vanille et réserver le sirop pour refroidir.

5. Placer la banane, la papaye et le litchi dans un bol, verser le sirop et mélanger délicatement. Disposer les fruits dans des assiettes individuelles, déposer sur une partie de la chapelure de noix de coco et garnir d’une grande quenelle de mousse de noix de coco.

Remarque:

• La mousse au chocolat et à la noix de coco est également bonne avec d’autres fruits tropicaux, comme l’ananas et la mangue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *