window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-10249691-23'); class="post-template-default single single-post postid-2536 single-format-standard custom-background wp-custom-logo">

La pandémie a accéléré le marché des chefs personnels

L’article original « La pandémie a accéléré un marché déjà en plein essor pour les chefs personnels » par Amelia Lucas apparaît sur CNBC. Lucas explore la nouvelle tendance des chefs personnels, en forte croissance notamment aux USA: nous l’avons traduite pour vous.

Le secteur de chefs personnels se développe fortement car pendant la pandémie, de nombreux clients préfèrent manger à la maison et pas au restaurant. le covid a fait remonter les affaires des chefs personnels à la surface Le virus devrait finir par faire perdre 240 milliards de dollars à la seule industrie américaine de la restauration – selon les estimations de la National Restaurant Association. Les différents verrouillages ont obligé de nombreux Américains à rester et à manger à la maison, à la fois à emporter et à cuisiner, et dans certains cas à manger ce qui est préparé par leur chef personnel. « Malheureusement, c’est grâce à Covid-19 que notre entreprise a vu le jour, et maintenant nous commençons à voir de nombreuses personnes à la recherche de chefs personnels et de dîners à la maison, comme alternative à la visite classique au restaurant.Selon Brian Driscoll, co-fondateur de Driscoll Cuisine & Cocktail Concepts, une entreprise de chefs personnels à Glendale, en Arizona.

La United States Personal Chef Association estime qu’en Amérique, ils sont actuellement employé de 5000 à 6000 chefs personnels. Contrairement aux chefs privés, qui sont des employés de la maison où ils travaillent, les chefs personnels sont des travailleurs indépendants. Selon Angela Prather, membre et responsable du partenariat du groupe de travail, l’industrie des chefs personnels est née il y a des décennies grâce à la demande croissante d’externalisation de la préparation des repas. Plus tard, des occasions spéciales sont également devenues une partie de l’offre, et beaucoup – y compris Driscoll Cuisine – ont choisi de concentrer leurs efforts pour attirer ce type de clientèle.

La pandémie est venu sur la scène juste au moment où cette industrie était déjà en plein essor, et cela n’a fait qu’accélérer la tendance. une partie des clients n’a pas trouvé son ail au restaurant Alors que les restaurants de tout le pays commençaient à rouvrir à l’intérieur et à l’extérieur, certains clients n’étaient pas à l’aise, en particulier ceux qui souffraient déjà de problèmes de santé. Ceux qui vont au restaurant peuvent faire confiance à ceux qui s’assoient à leur table, mais ils ne peuvent pas le faire de la même manière que ceux qui occupent les tables voisines. Le Center for Disease Control and Prevention a souligné le risque accru de contracter le Covid-19 lors d’un dîner loin de chez soi, même si la National Restaurant Association devait s’y opposer.

Aussi, aujourd’hui l’expérience d’aller au restaurant est très différente par rapport à l’année dernière. aller au restaurant pendant la pandémie est devenu une expérience différente Les menus ont été restreints, le personnel de la salle à manger porte des masques et dans certaines zones, les tables de plus de 6 personnes ne sont pas autorisées. Pour les clients qui souhaitent fêter des anniversaires et des anniversaires, un repas préparé par un chef personnel peut être une belle façon de compenser la déception de ne pas pouvoir célébrer comme il l’a toujours fait. Par exemple, les jeunes mariés qui ont été forcés de se marier sur Zoom et qui ont dû annuler les banquets de mariage, ont décidé de célébrer avec seulement les membres de leur famille les plus proches avec un repas préparé par un chef personnel. « Pour le moment, nous avons beaucoup de demandes car beaucoup n’ont pas pu célébrer Pâques, les diplômes, les diplômes et la fête des mères», Déclare Monique Hayward, fondatrice de Driscoll Cuisine.

Mais tous les chefs personnels n’ont pas vu une telle augmentation des demandes. La chef Katie Simmons dirige son entreprise à Chicago depuis 8 ans, spécialisée dans l’aide aux familles qui travaillent dur et aux personnes ayant des besoins alimentaires particuliers. Et au début de la pandémie, son chiffre d’affaires a diminué de moitié. « Les gens accordent plus d’attention à leur budget, passent plus de temps à la maison et se sentent plus inspirés pour cuisiner« . Mais ces derniers mois, les demandes ont recommencé à croître, notamment de la part des clients qui souhaitent manger dans un souci de santé. Simmons dit qu’elle a remarqué un flashback de fêtes à domicile et qu’elle a dû dire non à de nombreuses demandes parce qu’elle vit elle-même avec quelqu’un dans une catégorie à risque de complications.

La pandémie a également déclenché une crise économique. En septembre, le chômage aux États-Unis a atteint 7,9% et le PIB, d’avril à juin, a reculé de 31,4%. de nombreux restaurants ferment, de nombreux chefs se retrouvent sans travail Pour de nombreux clients, cela signifiait devoir retirer le chef personnel des dépenses qu’ils pouvaient se permettre. Hayward dit qu’un chef personnel coûte autant qu’un repas au restaurant. Un dîner de cinq plats avec des vins assortis créés par l’un des chefs travaillant pour elle coûte environ 250 $ par personne, tout compris. « Quiconque est prêt à dépenser autant pour une telle expérience est déjà à l’épreuve de la récession»Poursuit Hayward. « Les personnes de notre public cible ne sont pas préoccupées par les coûts en soi. C’est la pandémie qui leur fait peur« . Les chefs personnels qui profitent d’un moment florissant vont bientôt devoir faire face à plus de concurrence. Les restaurants qui continuent de fermer une augmentation des chefs au chômage. Le Bureau of Labor Statistics estime que 128 190 chefs et chefs de jeux ont été employés aux États-Unis l’année dernière, et que l’emploi dans l’industrie a diminué d’environ 2,3 millions au cours des derniers mois.

Traduction par Paola Porciello.

Les vidéos d’Agrodolce: Gâteau à la prune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *