Quand l’huile d’olive extra vierge devient un ingrédient de la recette
Quand l’huile d’olive extra vierge devient un ingrédient de la recette

Arômes, arômes, notes : dans de nombreux plats, l'huile d'olive extra vierge n'est pas seulement un condiment, mais devient un véritable ingrédient de la préparation, la caractérisant fortement

L 'Huile d'olive vierge extra est un aliment fondamental pour notre santé, un jus riche en propriétés très importantes pour notre bien-être, qui est devenu à juste titre un élément essentiel de diète méditerranéenne. Caractérisée par un parfait équilibre de graisses mono et polyinsaturées, elle possède un ensemble important de vitamines et de polyphénols, puissants antioxydants, dont les autres huiles sont exemptes. Elle a toujours appartenu à notre culture gastronomique et est utilisée quotidiennement pour la préparation de plats chauds et froids, sous forme de condiment, mais aussi comme véritable ingrédient pour certaines recettes à base de poissons, viandes ou légumes cuits à basse température, ou encore dans les desserts, toutes les préparations dans lesquelles il devient un élément fortement caractérisant. Dans ces cas, il est essentiel qu'il soit d'excellente qualité.

Toutes les huiles d'olive extra vierge ne sont pas identiques

Toutes les huiles d'olive extra vierge ne sont pas identiques. Choisir une bonne extra vierge n'est pas facile. Selon la législation européenne, on parle d'« huile extra vierge » lorsque les taux d'acidité de cet aliment ne dépassent pas 0,8% et lorsque son extraction est déterminée exclusivement par des méthodes mécaniques à froid, avec des températures inférieures à 27 degrés. Un processus qui garantit l'absence d'altérations causées par des conditions thermiques différentes. Le processus de production d'huile l'huile d'olive extra vierge est élaborée en différentes phases : la récolte des olives, l'effeuillage, le lavage, le broyage, le pétrissage, c'est-à-dire le mélange de la pâte d'huile qui sert à séparer l'émulsion entre l'eau et l'huile, l'extraction et la séparation de l'eau laissée dans l'huile due à la densité différente entre les deux liquides. Enfin, la mise en bouteille et la vente.

Arômes et senteurs

La bonne qualité d'une huile d'olive extra vierge se mesure ensuite aux senteurs et arômes qu'elle dégage au nez et au palais. Les huiles extra vierges de la meilleure qualité ont un bouquet riche, qui est déterminé par polyphénols présent dans les olives. Parmi les parfums les plus courants et reconnaissables d'une excellente huile d'olive extra vierge, il y a lherbe coupée, les artichaut, les tomate et son feuille, la mandorle, la pomme verte, ainsi qu'intense note balsamiche. Tout cela constitue la caractéristique fruitée de l'huile, qui peut être divisée en trois catégories : léger, moyen et intense. Une saveur fruitée avec un bon équilibre d'amer et d'épicé est synonyme d'un produit fait à la perfection.

Filippo Berio 100% Italien, une huile d'olive extra vierge dans laquelle expérience et savoir-faire riment avec respect des cultures et de l'environnement

Parmi les nombreuses références sur le marché, l'huile d'olive extra vierge Filippo Berio 100% Italien c'est le résultat d'une démarche qualité extrêmement rigoureuse, dans laquelle les techniques utilisées pour produire une huile de très haute qualité et le développement de méthodes agronomiques durables, utiles pour avoir une production d'huile totalement respectueuse de l'environnement, sont d'égale importance . Filippo Berio 100% Italian est une huile au goût fruité, qui libère en bouche des notes d'herbes, d'artichauts et de tomates mûres légèrement amères. Elle fait partie des 4 références de la marque Filippo Berio, née dans la première moitié du XIXe siècle lorsque Filippo, originaire d'Oneglia, dans la province de Gênes, s'installe avec sa famille à Lucca, en Toscane, et là, après avoir appris tous les secrets concernant le processus de production de l'huile d'olive extra vierge, il a fondé l'Oleificio Berio. Après 15 ans d'expérience, Filippo commence à exporter ses huiles d'olive vers l'Amérique du Nord, grâce au grand flux migratoire d'Italiens vers les États-Unis, obtenant une grande reconnaissance internationale. Après sa mort, la barre passe aux mains de sa fille Albertina, qui, avec quelques industriels de Lucques, fondera le Groupe Salov, dans lequel convergera la marque Filippo Berio. Salov est basée à Massarosa, dans la province de Lucca, et est encore aujourd'hui l'une des plus grandes entreprises du secteur pétrolier. Pour l'Italie, elle a développé une ligne dédiée, spécialement conçue pour ce marché particulier.

La méthode Berio

La différence, en termes de qualité, pour chaque huile Filippo Berio est donnée par la précision avec laquelle elle est produite. Toutes les phases, depuis le travail sur le terrain jusqu'à la bouteille, sont tracées et certifiées et commencent par l'application de techniques durables de production intégrée. Les certifications sont réalisées par un organisme extérieur, l'un des plus SGS, qui évalue à la fois la qualité du produit (à partir de paramètres plus contraignants que la loi), et la durabilité environnementale tout au long de la chaîne d'approvisionnement, au champ mais aussi dans toutes les phases de sélection, de transport au moulin et de mouture des olives. En particulier, seules les cultures qui suivent les principes de la production raisonnée sont sélectionnées, et les olives les plus saines sont choisies, récoltées au bon degré de maturité et rigoureusement pressées à froid, pour obtenir la meilleure qualité possible et un goût plein et équilibré. Une qualité qui pour Filippo Berio n'est pas seulement un point d'arrivée, mais un chemin, une approche vertueuse visant à offrir le meilleur à travers un produit symbole de la tradition culinaire italienne, l'huile d'olive extra vierge.

Traçabilité

La traçabilité de toutes les références Filippo Berio vous permet de connaître chaque détail de fabrication, du type d'olive utilisé, jusqu'aux analyses qualitatives, grâce à des méthodes d'identification innovantes. En entrant le lot de production sur le site www.filippoberio.it, il est possible de découvrir de nombreuses informations utiles telles que la date de production, les principaux cultivars utilisés, l'origine des olives et le lieu de mouture, ainsi que les et profil sensoriel. Pour une consommation libre et consciente.

Filippo Berio et la biodiversité

Parmi les nombreux projets développés, celui en collaboration avec le CN, qui implique l'oliveraie au sein de la ferme Filippo Berio. Sur les 75 hectares cultivés, 52 variétés différentes d'oliviers ont été plantées, dans le but d'étudier la productivité et la durabilité des cultures, redécouvrant des variétés peu connues résistantes à Xylella Fastidiosa, une bactérie qui menace tout le patrimoine oléicole italien. . Certains ont également été récupérés anciens cultivars toscans, qui sont tombées en désuétude au fil des années et qui, d'autre part, pourraient devenir représentatives de l'une des zones les plus propices à la culture de l'olivier. Le projet transformera en effet l'oliveraie Filippo Berio en un laboratoire en plein air, où les plantes seront traitées et soignées dans le plein respect d'une production durable et de pointe et objet d'étude pour l'amélioration de l'oléiculture. UNE surveillance en temps réel il permettra ensuite de contrôler l'ensemble de l'environnement de culture, grâce à des capteurs sans fil sur les oliviers et dans le sol connectés les uns aux autres, et des drones, pour vérifier la santé des plantes. Enfin, ces appareils permettront de détecter la présence de la mouche de l'olivier, un parasite capable de détruire un arbre entier en peu de temps. La pierre angulaire de tout ce travail reste l'attention à l'environnement à travers une production efficace mais durable. Un projet qui permettra, grâce à la biodiversité, de contrer les grands changements climatiques tout en préservant un maximum de variétés d'olives.

Et maintenant la recette du poisson en transparence, le plat dans lequel l'huile d'olive extra vierge est l'ingrédient, pas le condiment

Ingrédients pour 4 personnes: 400 ml d'huile d'olive extra vierge, 200 g de calamars, 200 g de seiche, 8 crevettes rouges, 8 grosses langoustines, 200 g de bar, 200 g de coquilles Saint-Jacques, olives noires, quelques feuilles de basilic, câpres, ail, tomates séchées, piment, sel.
Pour les pâtes : 400 g 00 de farine, 2 œufs et 2 jaunes.
Pour le pesto de basilic : basilic, huile, pignons, sel, poivre.

Procédure
Pour le pesto : mettre le verre blender au congélateur une heure avant de commencer à travailler. Nettoyez le basilic, lavez-le très rapidement à l'eau froide et séchez-le soigneusement avec un chiffon. Dans le verre que vous mettez au congélateur, hachez les pignons de pin avec un peu d'huile. Ajoutez ensuite le basilic, l'huile et une pincée de sel et de poivre. Mettre le tout dans un bocal et conserver au réfrigérateur jusqu'à utilisation.

Pour les pâtes : sur une planche à pâtisserie disposer la farine puis ajouter les œufs et les jaunes un à la fois. Pétrissez avec les doigts pendant 10 minutes jusqu'à obtenir un mélange élastique que vous laisserez reposer dans un bol pendant une heure au réfrigérateur, afin qu'il perde son élasticité. Une fois le temps écoulé, étalez la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur une table farinée, divisez-la en trois parties et passez-les une à une dans le rouleau coupe-pâtes de la taille souhaitée.
Pour la transparence : séparer les touffes de calamars des têtes, nettoyer à la fois les calamars et les seiches des entrailles, les couper en petits morceaux. Disposer le tout dans un récipient, couvrir d'huile et réfrigérer jusqu'à utilisation. Nettoyez tous les autres poissons : décortiquez les crustacés et lavez-les, retirez le corail des coquilles Saint-Jacques et rincez-les sous un jet d'eau douce. Décortiquez également les crevettes et lavez les filets de bar. Ensuite, prenez 4 bocaux en verre hermétiques, répartissez le poisson cru à parts égales dans chaque bocal, ajoutez le basilic, les câpres, l'ail, les tomates séchées, un peu de piment et une pincée de sel. Recouvrir complètement d'huile puis placer les bocaux au bain-marie. Mettez-les au four et laissez cuire 1 heure à 70°. Une fois prêt, servez un bocal à chaque convive.

Avec le reste de sauce, par contre, vous habillerez les pâtes fraîchement cuites, auxquelles vous ajouterez le pesto de basilic, pour obtenir une excellente entrée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.