Fruit de l’orteil puant (fruit du caroubier antillais)
Fruit de l’orteil puant (fruit du caroubier antillais)

Le fruit de l'orteil puant, également connu sous le nom de fruit du caroube ou jatobá, est le fruit du criquet antillais, le plus grand arbre des Caraïbes. Fruit populaire dans toute l'Amérique latine, il est connu sous le nom de Fruit d'orteil puant car sa forme ressemble à un gros orteil et son odeur piquante est comme un pied moite.

La coquille de la gousse est solide et mesure environ cinq centimètres d'épaisseur et à l'intérieur se trouve une chair poudreuse de couleur crème.

La texture du fruit est principalement sèche et dense, et son goût est sucré. On dit que le fruit rappelle aux gens le sucre en poudre et le lait en poudre, avec une touche d'herbes et du parmesan.

La «farine» obtenue en séchant les fruits puants peut être ajoutée à divers smoothies, soupes et jus. Il est également inclus dans plusieurs produits de boulangerie, y compris les biscuits, les biscuits, les craquelins et le pain. On peut également trouver ce fruit servi dans des coupes de fruits ou dans des glaces. Étonnamment, l'odeur nauséabonde du fruit suggère qu'il est mûr, et s'il ne pue pas, il est peut-être pourri.

Il est également combiné avec de l'eau pour faire une boisson appelée "atole". La pulpe à l'intérieur des coquilles solides ressemble à de minuscules fibres solubles qui ont tendance à se dissoudre sans effort dans l'eau ou le lait. Les personnes préférant plus de douceur y ajoutent également du sucre.

Les fruits des orteils puants sont considérés comme l'un des aliments végétaux les plus riches connus. C'est parce que le fruit est plein d'amidon et de protéines. Il est également considéré comme un aliment concentré parfait pour les animaux.

Origine et importance culturelle

On pense que les fruits des orteils puants ont été mentionnés pour la première fois dans la phytothérapie brésilienne dans les années 1930. Il est de forme oblongue et est enfermé dans une gousse brune qui ressemble à un orteil, d'où son nom.

Pourtant, aujourd'hui, ce fruit tropical est admiré pour ses bienfaits nutritionnels et sanitaires. La chair de ce fruit est râpée à l'aide d'un tamis ou d'une passoire. Si vous prévoyez de le manger cru, vous devrez peut-être ajouter un peu d'eau pour aider à sa texture sèche.

Généralement disponibles à la fin de l'hiver ou au début du printemps, les fruits des orteils puants et l'arbre dont ils proviennent sont considérés comme ayant une longue histoire d'importance médicale et économique pour les résidents indigènes de l'Amérique tropicale du Sud et de l'Amérique centrale.

On pense que les habitants des forêts tropicales brésiliennes, péruviennes et d'Amérique centrale (généralement les Indiens Karaja et les Créoles de Guyane) consomment l'écorce, les feuilles et les fleurs du criquet antillais depuis des siècles. Il est également consommé au Venezuela, au Mexique, en Bolivie, en Colombie, à Cuba, en Haïti, en Guyane, au Panama, en Jamaïque, en République dominicaine, à Antigua-et-Barbuda et à la Grenade.

Il contient très peu de calories mais est riche en glucides. On pense que ce fruit est un stimulant de l'appétit et de l'énergie ainsi qu'un aphrodisiaque. Il est bourré de vitamine A et de fer. La recherche prouve que la chair de ce fruit contient également des propriétés antimicrobiennes, antifongiques et antibactériennes.

Le fruit est appelé localement Koubari ou Courbaril en créole. On peut facilement trouver des fruits puants dans toute l'Amérique centrale et du Sud.

Partager sur les réseaux sociaux :